Plats,  

Langoustines bretonnes sautées au beurre salé

Je vous présente sa majesté la langoustine Bretonne, toute lustrée de beurre dans la lumière du soir. Elle est à elle seule un festin, sa chair délicate rehaussée des saveurs de carapace presque caramélisée. C’est en bord de mer et nulle part ailleurs, parce qu’elle sort tout juste de l’eau encore frétillante et qu’elle est alors incomparable ! Alors les Bretons, goûtez votre bonheur, il tient à quelques langoustines et un peu de beurre. (mais ça marche aussi avec les crevettes, gambas…)

Bon, je sais, faut que j’arrête la pub pour la Bretagne, à force tout le monde va s’y précipiter. 

Et pour ceux qui n’aiment pas trop le beurre, je met aussi mon autre technique de cuisson préférée.

Langoustines au beurre

Temps de préparation  – moins de 15 minutes

La recette pour 2 personnes

Matériel spécifique  une sauteuse ou cocotte avec couvercle

J’insiste, il faut absolument trouver des langoustines vivantes, dès que vous y aurez gouté vous ne pourrez plus en manger d’autres, les langoustines supportent mal les voyages et encore moins la glace, que dire de la congélation … Elle perdent rapidement leur goût, leur texture, bref à défaut mieux vaut se rabattre sur de bonnes crevettes crues ou gambas auxquelles vous pourrez appliquer le même traitement. En attendant de les cuisiner placez les en bas du frigo dans un sachet ouvert pour qu’elles ne meurent pas étouffées et s’endorment tranquillement avec le froid.

 
La quantité de langoustines est à adapter, mais éviter les trop grosses quantités dont la cuisson sera plus difficile à mener. N’oubliez pas qu’elles ne souffrent aucune surcuisson sans quoi leur chair prend une texture cotonneuse.

Les langoustines sautées au beure

Pour un apéritif pour 2 personnes
300 g de langoustines de tailles comparables
30 g de beurre 1/2 sel avec des cristaux (j’aime beaucoup la marque « grand fermage »)
 
Dans une sauteuse sur feu moyen faites fondre le beurre. Dès qu’il mousse, répartissez le bien au fond de la sauteuse et couchez-y vos langoustines, montez sur feu vif en secouant légèrement la sauteuse (environ 2 minutes) couvrez environ une minute, découvrez et remuer pour que toutes les langoustines soient cuites. Les carapaces deviennent orange et légèrement caramélisées, le ventre blanc et recroquevillé mais ferme. 
Si vos langoustines ont de trop grosses différences de tailles triez les et commencer par mettre les plus grosses au fond de la sauteuses, une minute après les moyennes, ensuite les plus petites, mais ce sera tout de même moins facile d’obtenir une cuisson parfaite.
Débarrassez rapidement dans des bols et dégustez les avec les doigts, c’est vraiment meilleur 😉
 

Les langoustines à la vapeur

J’adore ce mode de cuisson pour les crustacés, il permet de surveiller la cuisson et préserve toute leur saveur, on peut également ajouter quelques algues dans l’eau pour accentuer le côté iodé. Attention cependant ce n’est pas si facile à maitriser et il faut que les langoustines soient à peu près du même calibre pour obtenir un bon résultat. J’utilise un couscoussier ou équivalent dans lequel je met de l’eau et éventuellement quelques algues (goémon). Une fois que l’eau bout et que la vapeur s’est formée, placez les langoustines dans le panier et laissez les quelques minutes en surveillant. Des que les ventres sont blanc nacré stoppez immédiatement, débarrassez et laissez les tiédir à l’air libre. A titre indicatif pour des langoustines de taille petite/moyennes comptez 2’30s.
Et comme en bord de mer on a pas forcément de matériel voila aussi:
 

Les langoustines à l’eau 

C’est la méthode la plus facile et peut être la plus précise surtout si vous débutez avec ces bestioles. Faites bouillir de l’au dans une casserole avec une poignée de gros sel (pas de court bouillon pour moi, j’aime leur saveur intacte). Réduire le feu à petit bouillons et plongez les langoustines dedans, dés qu’elles remontent à la surface elles sont cuites si elles sont petites, et pour les grosses attendez un tout petit peu plus (de l’ordre 30 secondes), retirez les du feu et égouttez. Dégustez-les encore très légèrement tièdes et surtout ne les stockez pas au frigo sinon … dites adieu à leur petit gout noisette si subtil.
 
NB: conservez précieusement les têtes et carapaces pour d’autres recettes … à suivre
 
Cette recette participe au défi « poissons et crustacés » site ou vous retrouvez d’autres idées faciles sur le même thème.

Cette recette vous plait?

Merci de lui attribuer des étoiles

Note moyenne 0 / 5. Nombre d'avis 0

Soyez le premier à vous exprimer.

Nous sommes désolés que cette recette ne vous plaise pas

Dites-nous comment l'améliorer ?

Voir aussi :  ,  

2 Commentaires

Laissez-nous un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »