Soupes

Réconfortantes, vitaminées, incontournables en dîner l'hiver on les agrémente de fruits secs, de copeaux de fromages, de champignons rôtis ou d'une touche de crème pour un plat complet. Et s'il en reste elles se transforment en petit apéro dans une tasse à café.

  • Velouté de brocolis et algues Nori
    Soupes,  

    Velouté de brocolis a l’algue nori

    Je ne sais pas pourquoi mon velouté de brocolis m’a toujours semblé avoir un petit gout iodé. Je suis peut-être tellement fan d’iode que je lui trouve des correspondances un peu partout. Toujours est-il que l’ajout de quelques paillettes d’algue Nori renforce encore cette sensation. Alors ? Prêts à partir en mer avec un bol de soupe ?

    Je vous en livre la version la plus simple mais vous pouvez la transformer facilement en plat ou petite entrée plus sophistiquée avec quelques lamelles de haddock, quelques coques, ou alors des petits dés de saumon fumé, ou encore quelques œufs de truites par-ci par-là : voila un dîner de roi !

  • Velouté de cresson épinard sans pommes de terre
    Soupes,  

    Velouté de cresson épinards sans pomme de terre

    Si vous avez fait affronté le froid avec une fondue savoyarde, vous avez peut-être envie de vous mettre au vert?  Voila une autre façon de lutter, toute aussi agréable et un poil plus détox, une soupe veloutée un peu piquante avec une association courgettes cresson épinards. Quelques amandes et une crème au yaourt complètent le tableau et l’équilibre de ce plat léger.

    Vous pouvez aussi remplacer le cresson par des fanes de radis, il faut juste un bon mixeur.

  • Phô Bô, notre pot-au-feu à la mode vietnamienne
    Soupes,  

    Phô Bô, notre pot-au-feu à la mode vietnamienne

    Bretagne. Il fait froid, gris, il pleut. Comme une envie de voyage impossible en ces temps compliqués. Alors c’est décidé, on voyagera dans nos assiettes. Ici difficile de trouver milles et une épices ou autres produits exotiques, alors on se lance dans un Phô Bô

    Le Phô c’est le plat traditionnel vietnamien qu’on peut déguster à chaque coin de rue. J’aime d’un amour véritable les bouillons asiatiques, si parfumés, parfois riches, parfois clairs, j’en ai gouté des milliers et aucun ne se ressemble jamais. Ici nous vous en offrons notre version plus ou moins traditionnelle, un mélange des milles recettes lues sur le net, enfin une recette à notre sauce, comme d’habitude.

Translate »